L'éléphant de Nantes

L'éléphant de Nantes.

Voici un blog spécifique pour les classes de avancé 1 et 2. Retrouvez le blog général sur Mon école FLE.

mercredi 22 mai 2013

L'alcoolisme chez les jeunes

Voici des chifrres très inquiétants:
Un adolescent sur 3 a déjà connu une ivresse alcoolique à 15 ans.
Une relation sexuelle sur 3 a lieu sous les effets de l'alcool chez les adolescents ce qui peut poser problème en terme de protection et de consentement.
92 % des jeunes ont déjà expérimenté l'alcool et l'ivresse.
Les garçons consomment 3 fois plus que les filles.
15% des jeunes ont une consommation régulière.
Les usages répétés touchent plus de 26% des jeunes.
15% des jeunes atteignent cet état 10 fois par an.
L'alcool vendu en France est acheté par 8% de dépendants.
Le chiffre de 10% de dépendants est nécessaire pour que l'industrie de l'alcool fasse des bénéfices. D'où la nécessité des lobby de l'alcool d'entretenir le marché de la dépendance.
On estime que 10% des consommateurs souffrent d'un usage nocif ou d'une dépendance. Par rapport aux autres addictions, celle à l'alcool augmente (bière et premix), alors que le cannabis est en consommation plus stable ; la cocaïne est également en augmentation.

L'ivresse chez les jeunes est banalisée. Elle devient un élément indispensable au bon fonctionnement de la fête. C'est cette banalisation de la "cuite massive" qui pose un problème. Cette alcoolisation qui était surtout le fait des garçons devient de plus en plus celle des filles. La première cuite survient vers l'âge de 16 ans. Les ivresses sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus massives. On parle de "binge drinking", comportement provenant des pays anglo-saxons.


La consommation d'alcool augmente chez les jeunes mais baisse chez les adultes. D'après une enquête publiée jeudi par l'association Entreprise & Prévention, les Français consomment de moins en moins d'alcool, privilégiant une consommation occasionnelle mais y consacrent un budget plus important. Selon le baromètre de la consommation des boissons alcoolisées, la moitié des Français consomment moins d'une fois par semaine de l'alcool. Hors domicile, ils sont minoritaires (45%) à consommer des boissons alcoolisées, pour l'essentiel au moment des repas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire