L'éléphant de Nantes

L'éléphant de Nantes.

Voici un blog spécifique pour les classes de avancé 1 et 2. Retrouvez le blog général sur Mon école FLE.

mercredi 13 février 2013

Le stress au boulot

Lola nous a parlé de ces patrons qui créent du stress au boulot.


Voici un article sur un exemple du stress nau travail.

" Pendant plus de 2 ans, j'ai été le bouc-émissaire de mon patron "

Parce qu'elle refuse de faire un faux-témoignage, à 37 ans, Isabelle, contrôleur de gestion, dans une maison d'édition subit les foudres de son patron. Humiliée lors des Codir, elle tiendra deux ans et demi. La peur au ventre

Lisez la suite de son témoignage, on y va.

Voici d'autres témoignages sur ce même sujet.

Voici une solution proposé par un site: Rester Zen.

Nous avons tous eu l' expérience d'un manager intraitable, voire carrément désagréable. C'est une des grandes causes de stress au travail à l'heure actuelle. D'autant que d'après ce que j'entends, la solution standard adoptée par grand nombre d'entreprises pour faire face aux changements économiques est de mettre plus de pression sur les employés en espérant obtenir des résultats sans rien changer au modèle où à la stratégie.

 Ne sachant pas trop ce que ça veut dire "mettre la pression", la plupart des patrons et managers finissent simplement par être désagréables et insulter leurs employés.

 Alors, quelle est la méthode Zen pour gérer ce genre de situations? On découvre ici comment faire.



Une autre solution: en parler.

Selon cette enquête menée par Emma Donaldson-Feilder auprès de 50 managers et 500 employés, exprimer à son employeur ce qu'on pense de lui aurait un double avantage : diminuer le stress des employés et accroître la performance du patron.
Car, relève la scientifique, «si l'on ne tend pas un miroir à une personne, comment pourrait-elle connaître ses points de faiblesse, et dès lors, pourquoi changerait-elle ?» Induire un changement positif de comportement chez le dirigeant, donner le sentiment aux salariés qu'ils sont écoutés, telles sont les vertus du dialogue prôné par la British Psychological Society.

 Un constat confirmé par Didier Rousseau, président du cabinet de conseil Weave : «Le monde se complexifiant, les entreprises ont davantage besoin d'un management de proximité. Le décryptage des enjeux décisionnels, l'explicitation des objectifs fixés permettent de faire émerger une intelligence collective.»

Par ailleurs, le rapport des salariés à l'entreprise se modifie, principalement sous l'effet de l'arrivée de jeunes recrues.

Voici la réponse d'une psychologue, on regarde.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire