L'éléphant de Nantes

L'éléphant de Nantes.

Voici un blog spécifique pour les classes de avancé 1 et 2. Retrouvez le blog général sur Mon école FLE.

mardi 5 février 2013

Mariage pour tous

Mariage pour tous: le gouvernement reste ferme après le succès de la manifestation des opposants.

La dernière fois qu'ils étaient descendus dans la rue, pour la plupart, c'était il y a 30 ans, en 1984, pour défendre l'école privée. La même France, à droite et au catholicisme revendiqué.
Une mobilisation imposante, à laquelle répondront les partisans du « mariage pour tous », le 27 janvier prochain, mais qui ne fera pas céder le gouvernement, bien déterminé à tenir la promesse numéro 31 du candidat Hollande : le droit au mariage, qu'on soit hétérosexuel ou homosexuel.
 Alors, après la rue, place au Parlement. Le projet de loi arrive demain mardi en commission des lois. L'UMP a déjà déposé des dizaines d'amendements et la gauche redoute une obstruction parlementaire à partir du 29 janvier, quand le texte sera examiné en séance publique.
Obstruction et dérapages, comme il y en avait eu lors des débats sur le PACS il y a une douzaine d'années. Mais le débat restera parlementaire. Pas question d'un référendum. Le gouvernement espère même convaincre quelques voix de droite et du centre en faveur du projet de loi, maintenant qu'on sait que la procréation médicalement assistée (PMA), fera l'objet, au printemps, d'un texte spécifique. Une volonté de François Hollande, toujours soucieux de décrisper la société française. Mais au regard de la journée de dimanche, il y a encore du travail.

David Assouline
(00:41)
Porte-parole du Parti socialiste
(Propos recueillis par Anthony Favalli)


L'ouverture de la PMA aux couples lesbiens sort du projet de loi sur le mariage gay.

C’était le cheval de bataille du chef des députés socialistes depuis deux mois. Et pourtant, Bruno Le Roux a dû céder face au gouvernement, et renoncer à un amendement qui ouvre la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes, dans la loi sur le mariage pour tous. Il avait été initialement adopté le 19 décembre 2012 par la majorité socialiste à l'Assemblée nationale. La PMA sera finalement associée à un nouveau projet de loi sur la famille. Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée, se défend de tout recul ou abandon sur la question.



Y a-t-il eu pression de l'Elysée sur les députés socialistes ?
(01:12)
Reportage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire