L'éléphant de Nantes

L'éléphant de Nantes.

Voici un blog spécifique pour les classes de avancé 1 et 2. Retrouvez le blog général sur Mon école FLE.

jeudi 14 mars 2013

L'enfant roi et l'éducation



Génération 35 heures, génération enfant-roi, génération Internet, génération Mac Do, génération Tanguy, génération zapping... Les qualificatifs ne manquent pas pour parler des jeunes, du coup il n'est pas forcément facile pour les vieux de cerner cette jeunesse dans tous ces clichés !


Les jeunes sont difficiles à cerner pour les vieux. Pourquoi ? On entend toujours les vieux dire : " c'était mieux avant " ? Pourquoi le dialogue est parfois si difficile entre les générations ? Comment les vieux peuvent " rester à la page " ? Décryptage par Denis Monneuse.




L'ancienne journaliste aujourd'hui membre du CSA, Christine Kelly soutient les familles monoparentales qui se précarisent de plus en plus en France. A la fin de la semaine, elle remettra à l'Élysée ses 10 propositions en faveur des parents qui assument seuls l'éducation de leurs enfants.



Pendant longtemps, la transmission des règles de politesse occupait une place importante dans l'éducation des enfants. Ceux qui les appliquaient avaient reçu une "bonne éducation". La politesse varie selon les époques et les cultures, c'est d'un côté un système de règles un peu formel, mais dans son fondement c'est ce qui permet de vivre ensemble dans le respect de l'autre, de son territoire et de son intimité.



Comment doit-on éduquer ses enfants ? Doit-on interdire ou doit-on séduire ? Une question sur l'autorité parentale qui fait encore débat. Les parents sont parfois de grands séducteurs pour arriver à leurs fins. Aujourd'hui beaucoup d'entre eux ne veulent pas se faire obéir par la contrainte car ils craignent que l'autorité les privent de l'amour de leurs enfants. Interdire n'est pas menacer. Il est important de bien différencier les deux.

Ce qui est mauvais c'est la menace et la peur, quand la séduction épanouit l'enfant. L'enfant élevé avec séduction ne comprendra pas l'autorité une fois sorti de l'enfance. Résumé : Dans nos sociétés démocratiques et individualistes, sous couvert de respecter la liberté de chacun, la contrainte et la coercition apparaissent comme des moyens d'un autre âge. En politique, comme en matière de marketing, il convient de susciter le désir pour convaincre l'individu d'agir "librement" : c'est le rôle de la séduction. Alors, en matière éducative, face au dilemme "interdire ou séduire", les adultes en appellent à la séduction pour obtenir l'adhésion. Mais cette forme subtile de soumission n'a pas pour corollaire la reconnaissance d'une autorité.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire